Le projet vise à proposer de nouvelles approches pour détecter, mesurer, caractériser, localiser et éliminer en temps réel les interférences radio fréquences (RFI) présentes dans les systèmes de communication par satellites (SatCom). Agissant comme des stations relais, les satellites sont destinés à des applications scientifiques de surveillance, de télédétection, de télécommunications, de radionavigation, permettant d’offrir de nombreux services, civils ou militaires, à une échelle planétaire tels que la télévision numérique, la communication de données, les systèmes de navigation globale par satellites (GNSS), la surveillance météo, etc. Les SatCom sont de plus en plus exposés aux RFI. La course effrénée aux développements technologiques va contribuer à faciliter l’accès à l’espace, notamment par les pays émergents, augmentant du même coup le nombre de satellites en orbite. Ainsi la ruée vers plus de bande passante dans les transmissions satellitaires va accroître irrémédiablement les phénomènes de RFI. Compte tenu de la variété des sources et la sévérité des impacts des interférences radio fréquences, leur réduction représente un défi pour la communauté des chercheurs, des opérateurs et des fabricants de satellites. Une des visées stratégiques du projet AVIO-601 est de développer de nouvelles solutions de réduction et de suppression d’interférences plus efficaces utilisant des approches basées sur le traitement des signaux, la radio logicielle cognitive et les antennes reconfigurables. Dans cette optique, l’objectif majeur de l’équipe de recherche (16 étudiants et 3 professionnels de recherche) sera de développer, concevoir et d’intégrer des modules de détection, de localisation, de mesures, de caractérisation et de réduction des interférences afin de limiter leurs impacts négatifs sur les SatCom. De plus, une base de données dynamique des sources d’interférence sera développée et mise à jour en temps réel par les modules d’observation et de caractérisation des RFI. Les modules intégreront de nouveaux concepts de filtrage adaptatif, de cryptographie des signaux puis d’antennes adaptatives dans une architecture plus innovante et plus ouverte permettant notamment une gestion plus efficace du spectre de fréquences.

Loading

0